L’implant dentaire se compose d’une racine artificielle en titane, vissée dans l’os de la mâchoire et surmontée d’une couronne en céramique, imitant l’émail. Ce type de prothèse est de plus en plus privilégié par les patients, même si son coût est très élevé. De plus, l’implant n’est pas remboursé par la Sécurité Sociale. Toutefois, si vous disposez du budget nécessaire ou d’une bonne mutuelle, opter pour cette solution ne vous apportera que des avantages. Quels sont-ils ? C’est justement ce que nous allons voir.

Implant dentaire : dans quelles situations l’envisager ?

L’avantage principal de l’implant dentaire réside dans sa polyvalence. En effet, il peut être envisagé dans tous types de situations : pour une ou plusieurs dents manquantes, et même pour remplacer un dentier.

L’implant pour une dent manquante

À la suite d’une extraction d’une racine, ou lorsque la dent est tombée, il est tout à fait envisageable de poser un implant dentaire. Pour cela, le chirurgien-dentiste spécialisé en implantologie intègre à l’os la racine artificielle, sur laquelle viendra se positionner un pilier, puis une couronne en céramique. Pour un résultat plus esthétique, la couleur de la couronne peut être choisie, en fonction de la teinte des dents naturelles.

L’implant pour plusieurs dents manquantes

Pour remplacer plusieurs dents, le praticien procédera à la pose d’autant d’implants que nécessaire. Toutefois, contrairement à la mise en place d’un bridge, les dents avoisinant les implants ne seront pas touchées par cette intervention et ne seront pas sollicitées, pour supporter la prothèse. Là encore, la couleur de la céramique s’adapte à celle des dents naturelles.

L’implant pour remplacer toute la dentition

La pose d’implants dentaires peut également être envisagée, afin de restaurer une prothèse dentaire amovible lorsqu’il ne reste aucune dent dans la bouche. Le patient profite alors d’une prothèse fixe, lui assurant un plus grand confort. En effet, les implants constituent définitivement la meilleure alternative au dentier.

Les implants dentaires : pourquoi les choisir ?

Nous venons de le voir, l’implant dentaire est polyvalent. Toutefois, ce n’est pas son seul avantage. En effet, ce type de prothèse possède de nombreux aspects positifs, qui vont nous intéresser dès à présent.

–          Un taux de réussite très élevé : en effet, il est rare qu’une pose d’implant dentaire échoue. Aussi, en choisissant cette solution, mettez toutes les chances de votre côté pour retrouver une dentition complète et de qualité.

–          L’implantologie préserve le capital osseux : lorsqu’une dent vient à manquer, l’os à tendance à se rétracter sur le trou laissé par la racine. Aussi, en comblant celui-ci par un implant, la mâchoire, ainsi que la morphologie du visage sont préservées.

–          Un meilleur confort : l’implant est solide et bénéficie d’un excellent maintien. De ce fait, le patient peut envisager une mastication efficace et évite les troubles digestifs liés à une fonction masticatoire altérée.

–          Un avantage esthétique non négligeable : l’implant dentaire est définitivement la prothèse la plus esthétique. Comme nous l’avons mentionné, il est possible de choisir la couleur de la partie en céramique, afin d’obtenir un résultat très naturel.

–          Une durée de vie exceptionnelle : on estime que l’implant peut être préservé 10 ans. Toutefois, sa durée de vie peut être allongée, grâce à un bon entretien.

Quelles sont les contre-indications à la pose d’un implant ?

Les patients souffrant d’une fragilité osseuse ou d’une mauvaise qualité de l’os ne pourront envisager la pose d’un implant. Vous pourrez en savoir un peu plus ici. Toutefois, un manque de volume osseux n’est pas un obstacle à l’installation d’une telle prothèse. En effet, une greffe peut être réalisée sur la mâchoire, afin de réaliser la pose de l’implant.